agenda

Chargement de l'agenda...

Visiteurs connectés : 3

dernier article

TOUS EN GREVE LE 27 Juin 2019

En matière d’éducation et de service public, ce gouvernement n’a rien d’un réformateur, il se comporte comme un fossoyeur. Les services publics et l’école en particulier sont en danger de mort.

Ne laissons pas faire ! La situation est trop grave !

Le jeudi 27 juin, premier jour des épreuves du Diplôme National du Brevet en Martinique, le SNES-FSU appelle l’ensemble des personnels d’enseignement et d’éducation des collèges convoqués pour surveiller l’épreuve ou œuvrer dans un secrétariat d’examen à se mobiliser contre les réformes en cours en se mettant en grève.

PDF - 46.6 ko
greve-27/06

Dernières brèves

  • ASPECTS JURIDIQUES : grève 17 Juin

    Dans le contexte actuel, il y a fort à craindre que le gouvernement use de tous les moyens pour briser la dynamique qui s’installe autour de l’appel à la grève du 17 Juin.

    Le droit de grève est un droit constitutionnel, ...

    Le ministre, par son refus systématique, et répété ces derniers jours, de tout dialogue, porte l’entière responsabilité des désordres qui ne manqueront pas de survenir le 17 Juin.

    Word - 75.8 ko
    droit-grève
  • GREVE DU 9 MAI 2019

    1er Mai 2019, FOK NOU LA

    POUR qu’un signe fort soit adressé au gouvernement et au patronat,

    POUR exiger le respect des droits de tous à une vie décente,

    POUR dire le refus de ces politiques ultralibérales qui dilapident tous les combats menés et gagnés par les générations précédentes,

    POUR préserver l’avenir des générations futures

    SOYONS TOUTES et TOUS le 1er MAI 2019, à la MAISON DES SYNDICATS dès 8H30.

    PDF - 159.9 ko
    1ermai
  • MOUVEMENT INTRA ACADEMIQUE - 2019

    Réunion ouverte à tous

    mercredi 27 mars à 14 h au siège du SNES

    ZAC de Rivière Roche bât. F5 à Fort-de-France

    Rendez-vous individuels à l’attention des collègues syndiqués

    avec Christelle RETORY, commissaire paritaire nationale (mail : christelle.retory@laposte.net)

    o Mercredi 03 avril (9h – 16h30)

    o Mercredi 10 avril (9h – 13h)

    PDF - 245.6 ko
    mvt-intra-2019
  • MOUVEMENT INTRA-ACADEMIQUE 2019

    La phase intra académique du mouvement 2019 sera bientôt ouverte. Nous te proposons, comme les années précédentes, de t’accompagner dans ton éventuel projet de mutation. Pour cela, nous organisons, au siège du Snes ZAC de Rivière Roche bât. F5 à Fort-de-France, des temps d’informations, dont les dates suivent :

    · Réunion ouverte à tous : Mercredi 27 mars, à 14 h

    · Rendez-vous individuels (prendre rendez-vous via s3mar@snes.edu) :

    - Mercredi 03 avril (de 9h à 16h30)

    - Mercredi 10 avril (de 9h à 13h)

  • REPARTION ACADEMIQUE DES MOYENS à la rentrée 2019

    En MARTINIQUE, à la rentrée 2019 :

    96 postes en moins dans le Second degré en Martinique, 111 dans la réalité, vu l’explosion des heures supplémentaires !

    Communiqués :20 /12 /18 CTM : la caricature du dialogue social Un mépris de la profession, une manipulation scandaleuse des chiffres.

    A été dévoilée au CTM, la répartition académique des moyens pour la rentrée 2019. Les documents fournis sont inexploitables en l’état. Alors que le PLF impose la suppression de 2 450 postes dans le second degré (2 250 emplois de titulaires et 400 emplois de stagiaires), le document remis par le Ministère et sur lequel il fonde sa communication affiche la perte de « seulement » 365 postes. Cette manipulation s’explique par l’intégration des HS pour l’équivalent de 2 085 emplois aux moyens d’enseignement, soit une explosion du nombre d’ heures supplémentaires. La FSU dénonce ce scandale qui relève d’une manipulation indigne. Celle-ci vise simplement à masquer la réalité, celle d’un sacrifice du second degré alors même que les effectifs d’élèves augmentent, celle d’une dégradation des taux d’encadrement. L’éducation prioritaire n’est pas épargnée, le nombre d’élèves par classe y augmente aussi. Des Académies qui concentrent des difficultés sociales très importantes en métropole comme dans les DOM perdent beaucoup de moyens. Les personnels administratifs ne sont pas épargnés et verront leur charge de travail augmentée, leurs conditions de travail dégradées : les retraits d’emplois programmés pour la rentrée 2019 annulent non seulement les quelques recréations d’emplois consenties entre 2013 et 2017, mais ajoutent 150 suppressions de postes supplémentaires. Les fonctionnements des services académiques, de l’administration centrale comme ceux des EPLE seront une nouvelle fois lourdement affaiblis à la prochaine rentrée. Là encore, des académies qui concentrent déjà beaucoup de difficultés sont les plus touchées... La FSU s’engage à décrypter ces documents et informer la profession sur la répartition réelle de cette pénurie organisée. La FSU exige des créations en postes dans tous les métiers pour améliorer le service public d’éducation sur tout le territoire.

page suivante